Vayigach - D.ieu m’a envoyé

D.ieu m’a envoyé

(Discours du Rabbi, Likouteï Si'hot, tome 3, page 823)


Le verset Vaygach 45, 9 dit : "Désormais, ce n’est pas vous (1) qui m’avez envoyé ici, mais Dieu et Il a fait de moi le maître du pharaon et le dirigeant de toute sa maison, exerçant son autorité sur tout le pays de l’Egypte". Yossef était le dirigeant de l'Egypte, son vice-roi. Yaakov descendit ensuite dans ce pays avec ses fils, afin de passer le reste de sa vie près de ce fils perdu et enfin retrouvé, qu’il aimait tant. C’est de cette façon que commença le terrible exil d'Egypte. Bien entendu, ce n’est pas en vain que Yossef fut envoyé pour devenir le roi de l'Egypte. La finalité ultime de l’esclavage, dans ce pays, était l’immense élévation qui devait en résulter, par la suite (2), l’accomplissement de la promesse (3) selon laquelle : "par la suite, ils le quitteront avec un large butin" (4). La nomination de Yossef à ces hautes fonctions fut une étape incontournable de ce processus, car c’est grâce à cela qu’il fut en mesure de collecter et de réunir une somme importante, toute la grande richesse de l'Egypte, qui, au final, devient le bien du peuple d'Israël (5).

Il en fut ainsi au sens le plus simple, mais également à une dimension plus profonde, plus intérieure et plus spirituelle. Les enfants d'Israël étaient alors descendus en Egypte, un pays vil et inférieur, afin de rassembler les parcelles de sainteté qui étaient descendues de leur haute source spirituelle pour s’introduire en l’obscurité de l’Egypte. Ils furent alors charger de leur apporter l’élévation (6). C’est précisément là le "large butin" que les enfants d’Israël emportèrent avec eux, quand ils quittèrent l'Egypte (7). Celui-ci était constitué de hautes Lumières, qui avaient été libérées et qu’ils emportèrent avec eux, de la pénombre vers la grande clarté. L’exil d'Egypte avait une haute finalité. Son objectif était la transformation et l’élévation des parcelles de sainteté qui étaient dissimulées dans ce pays. Tout ceci fut accompli pour le bien des âmes d’Israël (8), car l'âpre esclavage auquel ils furent soumis, la servitude et la transformation de l'Egypte leur apportèrent la plénitude (9) et leur permirent de mener à bien, d'une manière effective, la mission que Dieu leur avait confiée. Les parcelles de sainteté de l'Egypte attendaient l’élévation que seuls les enfants d'israël pouvaient leur apporter, afin d’illuminer l'obscurité de l'exil et de quitter ce pays avec un "large butin" (10).


(1) Yossef s'adresse ici à ses frères.

(2) Lors de la libération de ce pays.

(3) Faite par Dieu à notre père Avraham.

(4) Au point que : «ils ruinèrent l'Egypte» et nos Sages précisent qu'ils laissèrent ce pays : «comme un silo sans grains, comme un filet sans poissons».

(5) Acquis par son travail.

(6) En en faisant l’acquisition, en les apportant avec eux, quand ils quitèrent le pays et en les utilisant, par la suite, pour le service de D.ieu.

(7) Le "large butin" véritable fut les deux cent deux parcelles de sainteté dont ils assurèrent l’élévation en Egypte.

(8) Qui, de la sorte, reçurent également l'élévation.

(9 )En affinant leur personnalité.

(10) Constitué de ces parcelles de divinités.

0 vue0 commentaire