Berechit - Que la lumière soit

Dernière mise à jour : 1 nov. 2021

Que la lumière soit (Discours du Rabbi Likouteï Si'hot, tome 10, page 7)


Le verset Béréchit 1, 3 dit : « Et, Dieu dit que la lumière soit et la lumière fut (1) ». La Torah établit ainsi qu'avant l'apparition de toutes les créatures du monde, avant l'existence des végétaux, des animaux et des humains (2), le Saint béni soit-Il créa la Lumière. Pourquoi et dans quel but y a-t-il là la première action créative de D.ieu (3) ? Pourquoi introduire la lumière dans le monde alors que nul ne pouvait en tirer profit, alors qu'elle n'avait encore aucune utilité (4) ?

La réponse à cette question est liée à la raison pour laquelle le Saint béni soit-Il voulut créer ce monde matériel et grossier (5). Il souhaita, en effet, que l'homme, élu d'entre toutes les créatures affine et illumine le monde (6), d'une Lumière céleste (7).

La finalité ultime est, en effet, de transformer l'obscurité de ce monde inférieur (8) pour en faire une demeure lumineuse, en l'honneur de Dieu, pour y révéler la clarté céleste (9).

Le monde entier, avec la diversité de toutes ses créatures, avec tout ce qu'il comporte, a pour objet de satisfaire la finalité de sa création, son objet véritable : "Que la lumière soit (10)". C'est donc bien cette Lumière divine qui accomplit et réalise la raison d'être de la création. De ce fait, elle est présentée, d'emblée, comme sa phase initiale (11).


C'est la raison pour laquelle il est un devoir, pour chaque homme, de se rappeler et de toujours garder présent à l'esprit la finalité de l'existence du monde. Il est nécessaire d'y mettre en évidence une grande lumière. Il ne suffit pas d'en chasser l'obscurité et de s'écarter du mal (12). Chacun doit, en outre, assumer la mission qui lui a été confiée, illuminer la matière du monde, multiplier la sainteté et faire le bien (13).

Celui qui agit en ce sens est assuré de connaître la réussite, car telle est la nature profonde de la création (14). C'est précisément pour cette raison qu'elle fut réalisée par le Saint béni soit-II, depuis le premier instant (15).

(1) Il en résulte que l'apparition de la lumière, dans le monde, fut la première action créatrice du Saint béni soit-Il. C'est sur cet ordre de priorité que ce texte s'interroge.

(2) En revanche, les minéraux existaient déjà, puisque la terre elle-même est minérale.

(3) Nos Sages soulignent, en effet, que l'ordre de la Torah en est partie intégrante. Créer la lumière en premier lieu était donc un moyen de lui accorder une préseance, qu'il convient de définir plus précisément.

(4) Or, l'acte de création de Dieu ne peut pas être inutile. Il faut bien en conclure que la lumière possede aussi une autre vocation que celle d'éclairer.

(5) Cette grossièreté a pour objet d'occulter la Présence divine, au sein de la matière. Il faut donc comprendre pourquoi Dieu crée un monde précisément pour se dissimuler à ses créatures.

(6) En supprimant le voile de la Divinité.

(7) C'est précisément pour cette raison que la Lumière devait exister avant l'homme, afin que, dès sa création, il soit en mesure d'assumer immédiatement la mission qui lui est confiée.

(8) Son état naturel, tel que Dieu l'a créé.

(9) Grace à la pratique des Mitsvot, émanations de Sa Volonté.

(10) Au sein d'un objet par nature obscur.

(11) Nos Sages disent, en effet, que : "La pensée première se reflète dans l'action ultime". La lumière, permettant d'obtenir, au final, lors de la délivrance complète, un monde lumineux, devenu la demeure du Saint béni soit-il, devait donc effectivement être créée la première.

(12) C'est pour cela que le verset dit : "Ecarte-toi du mal et fais le bien". S'écarter du mal est un prélude à faire le bien. C'est dans cette optique qu'un homme doit mettre en pratique cette Injonction.

(13) La transformation globale du monde, qui parviendra à son terme avec la venue du Machia’h, dépend ainsi de l'action de chacun, pour mener à bien la mission qui lui a été confiée, d'une manière plus spécifique.

(14) Il est, de ce fait, impossible que la création fasse obstacle à une action positive, réalisée par un Juif et que celui-ci soit placé dans une situation en laquelle il soit empêché de mettre en pratique la volonté de Dieu.

(15) Et, c'est précisément le sens de ce verset : "Que la lumière soit !".

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne pas voir le mal (Discours du Rabbi, Likoutei Si hot, tome 10, page 24) Le verset Noa'h 9, 23 dit que : "Chem Et Yephet (1) prirent le vêtement, le placèrent sur leurs deux épaules, marchèrent à rec

La descente pour l'élévation (Discours du Rabbi, Likouter Si'hot, tome 5, page 57) Le verset Le'h Le'ha 12, 1 dit que : "l'Eternel déclara à Avram : Va-t'en pour toi de ton pays, de ta patrie et de la

L'épreuve de l'abnégation (Discours du Rabbi, Likouter Si'hot, tome 2, page 73) Le verset Vayéra 22, 2 dit : "Il déclara (1): prends, de grâce, ton fils, ton unique, que tu aimes, Its'hak, va-t'en pou